Panier  

article (vide)

Traitement de l'eauIl y a 22 produits.

Traitement de l'eau.
Une piscine se différencie d'une mare ou d'une baignade aménagée par le fait qu'elle est maintenue dans un équilibre artificiel par deux forces : la filtration et l'action des produits de traitement d'eau. Si on arrête d'une manière prolongée la filtration ou s'il n'y a plus de produits de traitement, la piscine tourne.
Les grands fauteurs de troubles de la piscine sont les matières organiques, les micro-organismes, le calcaire.
LES MATIERES ORGANIQUES (constituent la principale nourriture pour les micros-organismes) :
- le baigneur : sueur, urine, salive, sécrétion des muqueuses, particules de peau, pellicules cheveux, graisse, produits cosmétiques.
- La nature : herbe, feuillage, terre, poussière, pollen, spores d'algues.
- L'environnement : suie, pluie acide, pluie chargée de poussière, graisse, huile.
- L'adduction d'eau : spores d'algues, matières organiques dissoutes.
LES MICROS ORGANISMES :
- Le baigneur : bactéries, champignons, virus.
- L'environnement : spores d'algues.
- l'adduction d'eau : ne doit normalement pas contenir de micro-organismes.
LE CALCAIRE :
- Au moins les deux tiers des eaux en France, en Italie, en Suisse et en Belgique sont calcaires. L'eau étant un formidable solvant, contient beaucoup de composés dissous et essentiellement des sels de calcium solubles, qui peuvent "précipiter" et entraîner ainsi la turbidité (teneur d'un fluide en matières qui le troublent) blanche de l'eau ou cristalliser et entraîner alors des dépôts rugueux sur les parois.
Les variations de températures de pH de l'eau, de pression atmosphérique modifient l'équilibre de l'eau et peuvent entraîner du tartre dans les piscines.
La présence de calcaire favorise la croissance des algues.
En France, les eaux sont le plus souvent dures sauf dans certaines régions (Vosges, Bretagne et certaines parties du Massif Central).
En dehors du pH, la qualité de l'eau est déterminée par le TH ou dureté et par le TAC ou alcalinité.
Inconvénients des eaux dures :
- Irritation de la peau et des yeux.
- Parois rugueuses.
- Possibilité de trouble blanc.
- Entartrage des filtres.
- Entartage des échangeurs thermiques (un dépôt calcaire de 1 mm réduit de 15% le transfert thermique).
- Nécessite de faire descendre le pH en permanence, donc destruction progressive du pouvoir tampon de l'eau lié à la présence de bicarbonate.
Inconvénients des eaux douces :
- Corrosion des parties métalliques.
- Corrosion des parois pour les piscines en béton.
- Irritation des yeux.
- Possibilité d'avoir des colorations de l'eau par oxydation des ions métalliques dissous dans l'eau.
En règle générale, le pH varie toujours dans le sens contraire de ce qui serait souhaitable et plus les eaux sont extrêmes - douces ou dures - plus les corrections du pH doivent être fréquentes.
L'élévation de température (chauffage) augmente les variations du pH, d'où la nécessité de corriger plus souvent le pH.

Sous-catégories